Permanences d'été :

> Vendredi 28 juin à partir de 17 h 30

Salle du Rocher à Marsannay-la-Côte

Permanences d'été :

> Vendredi 5 juillet à partir de 17 h 30

Salle Jean Froussart Chevigny Saint Sauveur

Permanences d'été :

Samedi 20 juillet 8 h 30 -10 h 00

Salle du Conseil Mairie de Thorey en Plaine

Permanences d'été :

Samedi 20 juillet 10 h 30 -12 h 30

Salle du Conseil - Mairie d'Aiserey

A la suite des annonces du Président de la République Emmanuel Macron, lors de sa conférence de presse du jeudi 25 avril dernier, je vous invite à prendre connaissance des mesures détaillées ci-dessous :

Emmanuel MACRON a entendu l’expression d’un sentiment généralisé d’abandon et d’injustice fiscale, territoriale et sociale et a apporté des réponses dans le but de proposer un projet commun à tous les français, placer l’humain au cœur du projet national et changer de méthode pour continuer la transformation nécessaire du pays.

4 grands thèmes ont été abordés :

  • Démocratie et organisation de la République :

Renforcement du rôle des Maire et création d’un statut propre ;

Adoption de la proportionnelle (20%) et fin du cumul des mandats dans le temps ;

Refonte et accélération du travail parlementaire et réduction du nombre de parlementaires (-25% à -30%) ;

Réforme du RIP avec l’abaissement du seuil de déclenchement à 1M de citoyens et la possibilité de saisine directe ;

Renforcement du droit de pétition local permettant de faire inscrire un sujet à l’ordre du jour des Assemblées locales ;

Création d’un conseil de participation citoyenne, en refondant le CESE avec un conseil de 150 citoyens tirés au sort ;

Une nouvelle étape de décentralisation fondée sur le « service fait » dans les territoires ;

Création de « France Service » dans chaque canton réunissant les services de l’Etat, des opérateurs et des collectivités.

Aucune fermeture d’école ou d’hôpital d’ici la fin de quinquennat sans accord du maire ;

Suppression de l’ENA et des grands corps pour ouvrir la formation et le recrutement des cadres du service public.

  • Justice fiscale et pouvoir de vivre :

Une baisse de 5 milliards d’€ de l’impôt sur le revenu, concernant 15 millions de foyers ;

24 élèves maximum par classe de la grande section au CE1 et revalorisation du métier d’enseignant ;

Préparer une mission sur la fraude fiscale confiée à la Cour des comptes ;

Reconduite de la prime ‘exceptionnelle’ sans impôts ni charges jusqu’à 1000€ ;

Ré indexation des retraites en 2020 pour les pensions inférieures à 2000€, en 2021 pour toutes ;

Aucune retraite inférieure à 1000€ pour les carrières complètes et pour ceux qui partent en 2020.

  • Grandes transitions et avenir :

La création d’un agenda des transitions pour dessiner la France de demain qui sera laissée à nos enfants ;

La création d’une convention citoyenne pour accompagner la transition écologique ;

La création d’un Conseil de défense écologique pour mettre au cœur de toutes les politiques l’urgence climatique ;

Une ambition climatique intacte, portée au niveau européen : taxe carbone aux frontières, finance verte ;

Vers un système de retraites universel qui ne revient pas sur l’âge légal de départ mais propose une incitation à travailler plus longtemps ;

Une vraie stratégie pour le Grand âge par la formation, l’amélioration du logement et la baisse du reste à charge pour les familles.

  • Citoyenneté et vivre ensemble :

Aide aux familles monoparentales avec l’automatisation du versement des pensions alimentaires ;

Une nouvelle politique pour les associations plus ambitieuse, notamment pour les plus petites ;

Réaffirmation de la loi de 1905 comme pilier de la laïcité et lutte contre l’utilisation de la religion à des fins politiques ;

Refondation des accords de Schengen et de Dublin pour une prise en charge des frontières extérieures de l’UE.

La politique du Gouvernement, menée jusqu’à présent commence déjà à porter ses fruits.

En effet, depuis le début du quinquennat, 500 000 emplois ont été créés et le chômage est au plus bas depuis 10 ans.

De plus le pouvoir d’achat des français enregistre la plus forte hausse depuis 2007 (+ 850 par ménage en moyenne en 2019), grâce notamment à la baisse des charges salariales et à la suppression d’une partie de la taxe d’habitation.

Et les nouvelles mesures annoncées vont avoir un impact concret, immédiat et important sur la vie des citoyens français. Exemple : La baisse de l’impôt sur le revenu qui touchera 15 millions de foyers ou encore la ré-indexation des retraites de moins de 2000 euros dès 2020, et de toutes les retraites dès 2021.

Toutes ces nouvelles mesures, il n’est pas question de les financer par une augmentation de notre dette. C’est en tout cas l’engagement pris par le Président de la République. C’est pourquoi, la mission du Gouvernement dans les semaines à venir, sera de trouver les moyens de financer ces mesures en poursuivant la réduction de la dépense publique, en permettant aux français d’accéder à l’emploi, mais également à la formation professionnelle, en permettant à nos entreprises de retrouver de la croissance mais également en supprimant certaines niches fiscales.

En tant que parlementaire, mon rôle sera de contrôler le contenu des mesures prises par le Gouvernement et leur bonne mise en œuvre, en cohérence avec les engagements présidentiels soutenus par les députés du groupe majoritaire à l’Assemblée nationale.

WordPress Video Lightbox