Cette loi acte avant tout un progrès social en donnant aux individus davantage de droits tout en leur permettant de choisir librement leur parcours professionnel.

Pour lutter contre le chômage des jeunes, nous avons réformé l’apprentissage afin d’attirer plus d’apprentis dans cette voie de formation d’excellence. Pour leur donner plus de pouvoir d’achat, les jeunes en apprentissage verront leur rémunération augmenter de 30 euros par mois et disposeront d’une aide de 500 euros à partir de 18 ans pour passer le permis de conduire.

La formation professionnelle des demandeurs d’emploi et des personnes les plus éloignées de l’emploi constitue également l’un des défis de cette réforme : avec le compte personnel de formation (C.P.F), tous les actifs pourront avoir accès à une formation et suivront en temps réel l’évolution de leurs droits à la formation via une application numérique.

Enfin, j’ai également voté la réforme de l’assurance chômage qui acte de nouveaux droits, notamment pour les démissionnaires et les travailleurs indépendants.

WordPress Video Lightbox