La loi de financement de la Sécurité sociale pour l’année 2018 se résume en un mot : la solidarité.

Parmi les mesures phares : le minimum vieillesse, destiné aux retraités les plus modestes, a été revalorisé de 30 euros depuis le 1er avril 2018. En 2019 et en 2020, une hausse de 40 euros sera votée, soit une revalorisation totale de 100 euros par mois.

Les familles monoparentales sont également soutenues grâce à la majoration de 30% du plafond du montant de l’aide à la garde d’enfant. Préparer la société inclusive de demain fait également partie des enjeux majeurs des réformes que je soutiens.

Aussi, j’ai défendu les mesures destinées aux personnes en situation de handicap : plus de 2 000 places supplémentaires seront créées et financées dans les services et établissements concernés cette année. L’allocation aux adultes handicapés (AAH) sera également revalorisée de 90 euros d’ici novembre 2019.

WordPress Video Lightbox